Aller au contenu

Article funéraire

Articles funéraires

EIHF Isofroid équipe les salons du funéraire. A votre disposition, un catalogue de tous les outils de cérémonies.

 

Pourquoi une housse mortuaire ?

 
L’article 2213-15 du Code général des collectivités territoriales définit très précisément ce que doit être une housse de corps. Elle doit être étanche, combustible, résistante et biodégradable.

Comme pour la cuvette étanche disposée au fond des cercueils, la housse de corps n’est pas directement en contact avec la terre. C’est donc le contact avec le corps qui doit assurer sa biodégradabilité. La housse doit donc être réactives aux bactéries produites par la décomposition.
Elle doit être également combustible, en cas de crémation, sans émettre de particules toxiques.

Enfin, elle doit être résistante. Lors des tests d’homologation, les matériaux sont testé indépendamment, avant le test de la housse finie, qui sert à déterminer la qualité de l’assemblage. La housse ne doit pas subir de déformation ou de déchirure lorsqu’elle contient un corps d’un poids de 110 kilos pour une longueur de 1 mètre 95 (les tailles différentes sont calculées de manière proportionnelles).

La housse funéraire est obligatoire en cas de transport de corps avant mise en bière, de maladie contagieuse ou de cas spécifiques. De plus en plus, à l’issue des autopsies, les défunts sont placés dans une housse scellée. La présence d’une housse mortuaire suite à un soin de conservation, par exemple, n’est pas obligatoire si le défunt n’est pas transporté ensuite.

Matériel de cérémonie : manutention

Lors de la cérémonie funéraire différents matériels sont nécessaires pour faciliter la manutention du cercueil, en veillant à son bon déroulement. Ils faciliterons le convoi et la cérémonie, tout en respectant dignité et solennité de la cérémonie.

Lors de présentation du corps au salon de la chambre funéraire, ou à la morgue de l'hôpital, ou à la maison de retraite en attendant que les sociétes de Pompes Funèbres récupèrent le corps, les habillages tissus recouvrent les chariots de présentation, les tables funéraires réfrigérantes ou le dessous du cercueil. Ces habillages permettent de cacher les matériels inox, et rendent dignité et solennité à la présentation du corps.

L'Urne Funéraire :

A l’instar du cercueil, l’urne funéraire aussi appelée "urne cinéraire" est le reflet des aspirations, des goûts, de la situation sociale du défunt. Il s'agit d'un objet séculaire et pratique, fortement symbolique pour la famille et les proches du défunt. Vase décoratif fermé et scellé, il existe différents modèles et types d'urnes funéraires.

L'urne funéraire recueille et conserve les cendres du défunt dans un cendrier contenu à l’intérieur de l’urne, à l’issue de la crémation, autrement appelée incinération. Elle est ensuite munie d’une plaque d’identité et remise à la disposition de la famille ou le proche qui a organisé les obsèques, conformément à ce qu'impose la loi en France.

L'entourage peut alors placer l'urne funéraire dans différentes sépultures telles que les tombes, le columbarium ou encore les caveaux.  La famille peut également choisir de le disperser dans un jardin du souvenir.